Accueil > Historique et patrimoine > La légende de la Pierre de (...)

La légende de la Pierre de la Fille illustrée

Contenu de la page : La légende de la Pierre de la Fille illustrée

JPEG - 1.1 Mo

Au milieu du communal de la Champ-du-Cros, se dresse une grosse pierre émergeant à demi du sol. Sur cette pierre, bien connue des petits bergers et des petits vachers, on peut voir, grossièrement sculptés : un dé, une aiguille, un peloton de fil, un panier, un chien, une robe.

Cette pierre a une légende que voici :

Il y a bien longtemps de cela, un propriétaire du village de Bonnefond avait une jeune bergère.
Cette jeune fille travaillait toute la semaine pour ses maîtres et ceux-ci en étaient très satisfaits. Mais elle était très coquette et elle occupait ses journées du dimanche à travailler pour elle, tout en gardant son troupeau.

Un dimanche, donc, elle avait conduit ses moutons à la Champ-du-Cros. Son chien auprès d’elle dormait.

La coquette bergère, très attentive à son travail, brodait une robe pour aller de noce dans la semaine.

Elle ne levait la tête de son ouvrage que pour jeter de temps et temps un coup d’œil sur son troupeau.

Soudain, un orage terrible éclata : le ciel était sillonné d’éclairs fulgurants et la terre tremblait sous les grondements du tonnerre.

Au milieu de tout ce fracas, une énorme pierre descendue de Péchau s’abattit sur la bergère et son chien et les tua ; tandis qu’une pluie de pierres plus petites s’abattait sur les moutons et les tuait aussi..

Le soir venu, le maître, ne voyant pas revenir son troupeau et sa bergère, partir à leur recherche.

Il ne trouva rien d’autre que ce bloc énorme sur lequel étaient gravés tous ces objets qu’on y voit encore.

Comprenant le malheur, il revint au village, il alerta les voisins et tous, armés de pioches, de pelles, de chaînes, suivis de plus de cinquante paires de bœufs, ils partirent pour tourner la pierre.

Malgré tous leurs efforts, cela leur fut impossible et ils durent renoncer à leur entreprise.

JPEG - 160.2 ko